0 commentaires sur “Images tagged "fond-vert"

  • helene jantzen

    belle explication !! du coup ça me rappelle les ruelles d’un village du Verdon, Bauduen ou on a le même genre de choses.
    Merci pour cette analyse picturale!

    • Meme Mad

      En un mot, ce site t’as offert une petit souvenir de vacances !… Merci pour ta visite.

    • Meme Mad

      « J’sais bin », mais je comme je ne peux pas corriger le début de l’enregistrement transcrit par écrit, j’ai voulu être honnête en reproduisant ma faute, et je l’assume ! NA ! (Tu crois qu’à Béziers les ruelles portent le même nom ?…)

  • MERCIER Tina

    Bon sang ça me disait bien quelque chose Alain Trioen , Azema, le Mare et toi notre grande triplette Françoise!
    Plaisir de te retrouver avec ce beau site dont tu dois être la créatrice, isn’it?
    Tina

    • Meme Mad

      Et oui, ça y est, c’est parti ! De toutes manières ça ne peut qu’être mieux que le torchon Azema !… Je vais faire tout mon possible pour « remettre les pendules à l’heure » sur la véritable vie d’Alain, sans la juger. L’exposer sans plus. Le mot « exposition » est pleinement approprié !… Merci pour ton attention et n’hésite pas à repasser avec ton cubi pour boire un coup…

  • helene jantzen

    ça donne très envie d’y être
    !! et me rappelle beaucoup un village du Verdon de ma connaissance…

  • Servajean

    Bravo pour cet accompagnement original et parfaitement adéquat! interprétation intéressante , comme le questionnement sur le tableau.

    • Meme Mad

      Merci très Chère, et puisque tu n’es pas effrayée par mes délires… j’en ai d’autres en réserve !…

  • servajean nadine

    tu as l’oeil très chère, mais on ignore ce qu’elle a bien pu penser cette gitane (les lentilles de couleur n’existaient pas à l’époque!)

    • Meme Mad

      Justement je me demandais si elle n’avait pas les yeux vairons ! … qui verront carré. (Hum !… facile celle-là)

  • Servajean clotilde

    Et vous vous demandez quoi sur ce tableau
    On reste sur notre faim!!!!!
    À suivre ????

    • Meme Mad

      Effectivement tu as raison je n’ai pas donné suite à mon impression de « déjà vu ». Je me bats la coulpe ! Alors promis, je vais plonger dans le catalogue, et revenue à la surface, je te tiens au courant dans un prochain billet afin de rassasier cette faim qui semble te tenailler…

    • Meme Mad

      Pfff ! M’enfin !… elle est là depuis le début Mémère !… Ouvre les yeux ! (le vert et pendant que tu y es même le rouge )…

  • Servajean Nadine

    Quand même belle époque de liberté! très bonne idée l’affiche des quatre cents coups et la musique, bon je plane cela me fait du bien !
    (la scène se passe dans la chambre qu’avait Alain dans le 7ème, rue Pierre Leroux.)

    • Meme Mad

      Quelle nostalgie ! Et en plus tu « planes » (comme Plastic pendant qu’on y est !)
      Quant à sa chambre, je ne savais pas que Môssieur « croquait » également des hommes dans son Antre !…

      • servajean nadine

        Là, bien obligée devant la célébrité montante!
        Par ailleurs Alain a fait aussi le portrait à l’huile de Varezano!
        As tu remarqué: qu’à Paris il a habité rue Pierre LeRoux, et à Châtillon-en-Diois, plus modestement :viol du Roux.
        Au fait, il quittera la rue Pierre Leroux quand on commencera à vivre ensemble (1970) et fera son atelier rue de Rennes.
        Quelques infos de plus sur sa bio…

  • coffe

    Que de souvenirs le temps a passé si vite…..c’était hier… tu nous manques au pays!…

    • Nadine Servajean

      Oui, je sais qu’on parle souvent d’Alain dans le village!
      moi je n’oublie pas ce dernier repas dans le jardin, Pomponnette avait préparé un repas en pensant à Alain qui hélas ne pouvait plus avaler grand-chose: il a pu dîner sans problèmes : tendresse, délicatesse, nous sommes rentrés à la maison et prolongé la soirée devant le feu de cheminée et évoqué mon père, ma mère qui venait de disparaître… Combien mes parents avaient compté pour lui.
      Une petite semaine plus tard, il partait à son tour…
      Bisous à vous deux.

    • Meme Mad

      Je vous en prie très chère, enquêter c’est mon plus grand plaisir. Merci quand même !…

  • belin

    Quels souvenirs !!!
    ces satanés violons dans des états incertains et des moulins à café ouverts avec des tiroirs dans tous les sens reflétés dans des miroirs…
    après plusieurs années de cours avec Alain, les natures mortes des écoles d’Art étaient un jeu d’enfant.

    • Nadine servajean

      Merci pour ton commentaire Guillaume !l’expo approche mais on est dans les temps.

  • belin

    cadrage peu banal, mais connaissant Alain pour son obsession du cadrage, du recadrage et la recherche de la composition, la couleur passait après le travail de structure qu’il a toujours étudié dans tous les sens, alors la couleur des yeux… 😉

  • Nadine servajean

    Dès le matin ça met en joie!!
    Bravo pour l’ accompagnement musical : ça correspond tellement à l’état d’esprit d’Alain

  • Scrizzi Ursula

    Bonjour,
    La présentation de la belle série de peintures d’Alain Trion est très réussie.
    Au son du bandonéon, le dialogue ‘bain de pieds’ c’est un plus pour comprendre la démarche de l’artiste…peigner très, très vite, un chevalet, un tabouret…

  • Nadine servajean

    Bon, au réveil première écoute premier café ça met en forme enfin « que du bonheur « 

  • Nadine Servajean

    la chanson me convient parfaitement: évidemment je vois Alain la chanter en faisant les grimaces que tu imagines…
    comme d’hab , bon choix, belle idée.
    beaucoup de compliments sur l’excellence du site.

  • Nadine Servajean

    tu as bien fait! un peu plus j’allais oublier mon commentaire… sympa c omme d’hab mais je ne m’en lasse pas

  • Francoise Hubert

    Merveilleuse musique du film « Sur »(palme d’or 1988) qui raconte le déchirement du peuple argentin après les années sombres de la dictature. L’interprétation dans le film par Roberto Goyeneche est tout simplement magnifique aussi!
    Quel support pour cette très belle galerie de portraits!
    Belle rentrée

    • Meme Mad

      Je partage votre avis sur l’interprétation de Roberto Goyeneche qui est très belle certes et qui correspond tout à fait au sujet du film. Mais ce qui m’a justement intéressée dans cette version de La Chimera, c’est que la sensibilité, la délicatesse qui tranche avec la virilité habituelle de ce titre. En fait c’est autant une chanson de lutte que d’amour…
      Merci beaucoup pour votre commentaire.

  • Nadine servajean

    Franchement c’est magnifique: le choix des portraits, la musique sublime qui anoblit encore les portraits et le tempo du défilé qui donne à entendre et à voir!!
    Chapeau Mdame,😊😊

    • Meme Mad

      Au menu de beaux portraits, une bonne musique … que de bons produits bio ! C’est donc « que du bon » pour la santé ! (Merci pour le chapeau …)

  • Ursula Scrizzi

    Faire défiler les portraits de ces quelques femmes, belles et intenses, au son d’un tango bandonéon et d’une voix chaude du lointain Sud, devient comme une evidence.
    Couleurs soleil et mélancolie latine dans cette composition.
    J’aime beaucoup !

    • Nadine servajean

      Bonjour Ursula,
      Merci pour ton commentaire chaleureux et si bien vu et « entendu »!
      Je n’ai que des commentaires élogieux et enthousiastes !!
      En réalité, je suis très émue, cela fait 12ans qu’Alain a disparu et qu’il reste bien vivant grace au talentde Même Mad!
      A bientôt

      • Meme Mad

        Allons les filles !… je vais rougir !… En tous cas merci pour avoir manifester votre satisfaction.

    • Meme Mad

      … Alors nous allons tenter de continuer à vous satisfaire … Merci pour votre commentaire.

  • Nadine servajean

    Pour mon début de soirée , c’est un enchantement!!
    Le tableau en final est le bienvenu. ..evidemment le choix musical est pile poil si j’ose dire.
    Toujours heureuse de les revoir ces portraits et présentés avec tant de talent.

    • Meme Mad

      Bravo pour le « Pile Poil » ! Contente pour ton « heureusité » et grand merci pour ton compliment.

  • helene jantzen

    Belle idée,
    c’est une illustration magnifique de cette chanson magnifique…
    Il fallait y penser, le regard de tous ces portraits est effectivement rêveur et le texte colle pil poil! les deux se mettent en valeur mutuellement
    bravo

    • Meme Mad

      C’est exactement ce que j’ai ressenti au premier visionnage, la mise en valeur réciproque. On ne peut pas rater un plat quand les ingrédients sont bons !…

  • Nadine Servajean

    Hé bien malgré la tristesse du modèle indéniable, la musique et le dialogue nous font sourire ! j Oui c’est parfaitement  » trioenesque »

  • Ursula Scrizzi

    Atmosphère soleil levant… Madame rêve de quoi ?
    Femme couleur pomelo avec des jolis ornements, coiffée d’un arc en ciel, pensive et fragile dans sa nudité.
    Encore du talent de la réalisatrice dans cet arrangement.
    Merci.

    • Meme Mad

      Comme vous avez raison! Nous restons dans une atmosphère de rêve, de mélancolie, ces insaisissables sentiments communs à ces deux Alain (Trioen-Bashung). Ils laissent une légère imprécision pour que notre imagination puisse s’y engouffrer avec délice …
      Grand merci pour vos fleurs…

  • helene jantzen

    bien vu!!!
    J’espère que quelques unes vont atterrir dans les musées ethnographiques!
    Ahhh!! souvenirs de vacances !! les heures passées dans les cabines téléphoniques, au fin-fond d’un village en plein cagnard du mois d’août pour rassurer les siens que oui, on était bien arrivés et que non ça n’allais pas être facile de les appeler tous les jours !! Et que de toutes façons il faut raccrocher il y a du monde qui attend!!
    Quelle tranquillité !!

    • Meme Mad

      Comme tu as raison ! Feu la tranquillité et bonjour les les aller-retour à la porte du cimetière ! (private joke)!

  • Nadine Servajean

    comme toujours bon commentaire!
    Je ne m’attendais pas à le voir si tôt celui-là, mais tu as trouvé le ton juste

    • Meme Mad

      En fait je n’ai aucun ordre établi (rien que le mot « ordre » me fait peur !…). Tel un blog, j’ai simplement saisi l’opportunité d’un éditorial radiophonique pour illustrer cette peinture, … et réciproquement.

  • Claude Servajean

    Si je m’en souviens de cette chambre, au 6 rue Pierre Leroux…J’avais connu Alain au pied du marchand de Liège qui se trouvait à côté du Dupont de Montparnasse sur le Boulevard ( aujourd’hui Taverne de Maitre Kanters!) Il avait fait une interprétation magistrale à la craie sur le trottoir d’une Vierge de Raphaèl; cela m’avait fasciné! Nous sommes devenus amis et je l’ai amené à Meudon. Une scène me revient: il peignait dans le bois tandis que je jouais du violon à côté de lui. J’avais 15 ans…. Et puis la rue Pierre Leroux c’était aussi la cour où vivait Jean, un vieil anar qui avait été l’amant de la femme de Victor Serge . Il avait l’habitude de nous réveiller alors que nous avions refait le monde toute la nuit pour nous annoncer: « Alain, Claude, j’ai un réveil triomphant »! Comprenne qui pourra….! J’ai volé à Jean un très bel archet d’Emile Ouchard qu’il avait lui même volé!!! Ce joueur de bonneteau volait dans les trains avec son frère, époque bénie où les bourgeois se mettaient à la fenêtre pour agiter leur mouchoir en signe d’au revoir!!!! cette période fut pour moi la découverte du monde et la découverte d’un très grand peintre….

  • Nathalie Fortin

    J’adore ton choix musical
    Tu es unique et si singulière (-:
    Love
    La Gaga de Gala

    • Meme Mad

      Venant de toi je suis plus que flattée et surtout très émue !… Merci pour ton encouragement, tu me donnes le désir de vite en faire un nouveau !… Je m’y mets de suite !…
      Lave à la Gala de Galo

  • Nadine

    Voilà un tableau que je n’appréciais guère mais grâce à la magie de Même Mad, à présent je le découvre vraiment en m’y promenant dans les détails grâce à la loupe. Et … « Vive les barricades!! »
    Sacré Trioen.
    Un grand merci.

    • Meme Mad

      Merci Nadine. Cette peinture est en effet une vraie tempête dans la ville, et dans les sons !… et les barricades en ont pris un sacré coup !

  • Armelle Guinebertiere

    Nous sommes en possession d’un tableau de TRIOEN il s’ agit d’un paysage de sous bois , avec une belle lumière , de dimensions approximative 30×40 et datéé de 1958 à Montparnasse .
    Que pouvez vous me dire de ce tableau, je voudrais lui mettre un cadre que me conseillez vous , si vous le connaissez ,autrement ,je peux vous envoyer une photo ! il y a un Nombre écrit à l’ arrière 450 est-ce le prix auquel cas ce serait 450 Fr …et maintenant ..Merci pour votre réponse .Armelle Guinebertiere peintre amateur

  • Yasmine Azzi

    Quelle incroyable ressemblance ! Les oeuvres de Trioen sont vibrantes au delà de la couleur et de la forme.
    Comme vous je trouve que les artistes devraient être appelés à réaliser les trophées des vainqueurs.
    Cet arbre aux branches victorieuses levées comme des bras vers le ciel en est le parfait exemple.
    Bravo pour ce partage et pour la musique annonciatrice de belles promesses.

    • Meme Mad

      Merci pour ce commentaire si élogieux. J’avais l’impression d’avoir fait ce « billet » bien trop long pour partager ma divagation sur ce sujet !… Mais qu’importe le moyen pour mettre en valeur cette peinture qui est si … si …. « vibrante » comme vous dites. Vibrante est tout à fait le mot qui convient. Des couleurs, une parfaite composition, de larges traits de pinceaux et pourtant ce résultat si réaliste ! Je suis toujours étonnamment surprise quand j’observe de près ses gouaches. Quelle technique !
      Quant à la musique, je m’attendais à recevoir quelques réponses pour le titre de cette mélodie que j’ai outrageusement mixée dans mon « blender » à sons… et rien !… aucune proposition !… devrais-je proposer un cadeau au vainqueur ?… Pour aider, un indice : le titre a un rapport directe avec l’article ….
      Encore merci Yasmine

  • Le Divellec Armel

    Merci pour vos voeux ! Nous vous souhaitons également une excellente année 2019. Avons été ravi du vernissage d’octobre dernier. Ce fut formidable !
    Affectueusement
    Armel et Sylvia Le Divellec

  • Helene

    Parfait la pipe tournesol! On à bien parlé à un moment d’enlever la pipe de Jacques Tati sur les affiches! On est plus à une connerie près!

    • Meme Mad

      Il me semblait même qu’ils l’avaient supprimée sur les bus, non ? Mais effectivement niveau conneries, ça se bouscule !…

  • Monique Salmon

    Je me souviens de cet homme, un artiste en ne véritable humanité, qui m’a enseigné, un temps de ma vie, le dessin au fusain au 1er étage d’un café près de la Tour Montparnasse, qui m’a appris à évaluer les distances entre chaque partie d’un visage, celui d’un modèle, brésilien je crois. Je viens seulement de découvrir sa biographie, étant contre les outils actuels tuant la patte d’un vrai artiste. J’aimerais retrouver le nom de ce café avec l’époque, le nom du modèle et le lieu d’entrepôt de ses oeuvres….